News

À son tour, Telegram dépose une plainte contre Apple à la Commission Européenne

Publié par torrent9officiel


Contrairement à Android, iOS ne permet pas à ses utilisateurs d’installer des applications provenant de sources tierces. Ainsi, toutes les apps doivent être disponibles sur l’App Store, et suivre le règlement de cette boutique, pour être disponibles aux utilisateurs d’iPhone. Et cette situation agace de plus en plus de développeurs tiers, car, en plus de son règlement strict, Apple prélève aussi une commission de 30 % (souvent surnommée « taxe Apple ») sur les revenus générés via des paiements.

Cette situation a conduit Spotify à déposer une plainte contre Apple auprès de la Commission Européenne. Une plainte pour dénoncer la taxe de 30 % a également été déposée par Kobo, une filiale spécialisée dans les livres numériques de Rakuten. Et cette semaine, nous apprenons que le service de messagerie Telegram a également décidé de déposer une plainte. D’après un article publié par le Financial Times, cette plainte explique qu’Apple doit permettre à ses utilisateurs de télécharger des applications qui ne sont pas sur l’App Store.

Pavel Durov s’attaque aux 30 % d’Apple

Quelques jours plus tôt, le CEO de Telegram, Pavel Durov, avait publié un billet de blog évoquant les « mythes » qu’Apple utilise pour justifier cette taxe de 30 %. Par exemple, celui-ci contredit l’argument selon lequel cette taxe permet à Apple de maintenir d’App Store. « En fait, la gestion d’un magasin d’applications ne coûte qu’une fraction de ce qu’Apple prend aux développeurs d’applications. Chaque trimestre, Apple reçoit des milliards de dollars des applications tierces. Pendant ce temps, les dépenses nécessaires pour héberger et examiner ces applications se chiffrent à des dizaines de millions et non à des milliards de dollars. Nous le savons parce que chez Telegram, nous hébergeons et examinons plus de contenu public que l’App Store ne le fera jamais », affirme le patron de Telegram.

Apple peut également dire que le taux de sa commission est le même que celui prélevé par Google sur le Play Store. Cependant, Pavel Durov rappelle une différence fondamentale entre iOS et Android : « Apple vient de publier une étude qui indique que d’autres plates-formes telles que Google Play d’Android ont également une commission de 30%. Cette comparaison n’est pas pertinente, car Android permet à ses utilisateurs d’installer des applications à partir de sources autres que Google Play. On peut même exécuter des magasins d’applications concurrents sur Android. »

Il n’est pas certain que les arguments de Telegram convainquent la Commission Européenne. Mais en tout cas, la liste des développeurs qui s’opposent à la politique d’Apple ne cesse de s’allonger. Et les critiques contre cette politique sont plus pertinentes aujourd’hui, puisqu’Apple a décidé de diversifier ses sources de revenus en lançant des services avec abonnement tels qu’Apple Arcade, Apple TV+, ou encore Apple News+. Ces services sont des concurrents directs d’applications qui sont proposées sur iOS par des développeurs tiers.

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Leave a Reply