News

Aux USA, Facebook va vérifier l’identité des comptes qui ont une grande portée

Publié par torrent9officiel


Alors que la date de la prochaine élection présidentielle aux États-Unis approche, les plateformes en ligne se préparent à gérer la vague de contenus de désinformation et d’interférences étrangères qui pourrait arriver, comme ce fut le cas en 2016. Dans un billet de blog publié cette semaine, Facebook annonce une nouvelle mesure visant à limiter la portée des publications jugées « inauthentiques » : la vérification de l’identité pour certains comptes.

« En 2018, nous avons commencé à vérifier l’identité des personnes gérant des pages avec un large public, et maintenant nous étendons la vérification d’identité à certains profils avec un large public aux États-Unis. À l’avenir, nous vérifierons l’identité des personnes qui ont un comportement inauthentique sur Facebook et dont les publications commencent à devenir rapidement virales aux États-Unis », annonce le numéro un des réseaux sociaux. L’objectif semble de limiter la propagation des contenus qui sont diffusés par les faux comptes qui échappent au dispositif déjà mis en place par Facebook pour détecter ces comptes inauthentiques.

Une vérification d’identité pour prouver qu’il ne s’agit pas d’un faux compte

Si un compte qui reçoit une requête de Facebook refuse la vérification d’identité, le réseau social réduira la distribution des publications virales de ce compte, pour que moins de personnes voient celles-ci. Si ce compte administre aussi une page, celui-ci devra aussi passer par « une procédure d’autorisation pour pouvoir publier du contenu » sur la page, un dispositif qui a déjà été mis en place par le réseau social pour les personnes qui gèrent des pages avec une audience élevée. En cas de refus, il ne sera plus possible pour l’administrateur de publier sur sa page.

Depuis l’élection américaine de 2016, Facebook a pris de nombreuses mesures afin de limiter la propagation des contenus de désinformation et pour détecter les faux comptes dès leurs créations. Et si ces mesures ont déjà porté leurs fruits, force est de constater que le réseau social pourrait faire plus.

L’année 2020 est assez particulière puisqu’en plus de l’élection présidentielle aux États-Unis, Facebook doit aussi protéger ses utilisateurs des contenus de désinformation sur le COVID-19 qui sont particulièrement dangereux.



Source link

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Leave a Reply