actualités

Comment les extensions Chrome peuvent ralentir votre navigation web

Publié par torrent9officiel

[ad_1]

Une entreprise a testé les 1 000 extensions Chrome les plus populaires. Verdict : l’abus d’extensions pour navigateurs pourrait être un problème.

Que vous soyez un utilisateur de Google Chrome, Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Opera, Apple Safari… vous utilisez peut-être des extensions pour ajouter de nouvelles fonctions à votre navigateur web. D’ailleurs, nous avons sélectionné les meilleures extensions dans un guide dédié.

L’entreprise DebugBear, qui conçoit un outil de monitoring pour suivre les performances de son site web, a réalisé une étude sur les 1 000 extensions Chrome les plus populaires. L’objectif était d’évaluer l’impact de ces extensions sur votre expérience de navigation web et sur les performances de votre ordinateur.

Quatre indicateurs ont été analysés, ce sont des indicateurs clés lorsque l’on développe un site web : le CPU Time (temps d’exécution d’un processus par le processeur), délais de rendu d’une page web, le CPU Time en arrière-plan ainsi que la consommation de mémoire vive du navigateur.

Les 1 000 extensions Chrome les plus populaires ont été testées

Après avoir testé les 1 000 extensions Chrome les plus populaires, l’étude prouve que les extensions peuvent avoir un impact important sur le temps d’affichage d’une page web, mais aussi sur la consommation de ressources de votre ordinateur. Cela peut donc avoir des conséquences négatives sur les performances de votre ordinateur, mais aussi sur son autonomie.

Temps d’affichage du site example.com en fonction des extensions installées // Source : DebugBear

Pour vous donner un exemple précis : si aucune extension n’est installée, le chargement de la page example.com prend environ 40 ms de CPU Time. Si vous avez installé Evernote ou Grammarly (une extension pour vérifier la grammaire en langue anglaise), cela passe à plus de 500 ms. Ces extensions ajoutent du code à chaque chargement d’une page web.

L’extension d’Evernote, que j’ai utilisé plusieurs années, est utilisée par 4 millions d’utilisateurs actuellement. Elle ajoute un script de 2,9 Mo chargé à chaque page, au total 140 ms sont consacrées à l’analyse et à la compilation de ce code. Une fois le paquet chargé, il doit être évalué, ce qui prend encore 300 ms.

[wp-rss-aggregator sources="6291"]

Même si ces extensions ne bloquent pas nécessairement le contenu d’une page, certaines extensions peuvent même stopper temporairement le chargement d’une page web. La plupart des extensions n’introduisent qu’un retard de rendu mineur, néanmoins en s’additionnant l’ensemble de vos extensions installées peuvent avoir un impact non négligeable.

Les bloqueurs de publicité consomment beaucoup de mémoire vive

Personnellement, j’utilise Google Traduction qui vérifie si la page chargée doit être traduite, Dashlane aussi, un gestionnaire de mots de passe qui vérifie s’il existe un formulaire de connexion ou encore Antidote, un correcteur orthographique qui recherche les champs de texte… J’utilise également Google Keep qui permet de sauvegarder des notes à la volée, sans oublier quelques outils dédiés au développement web (ColorZilla, JSON Viewer, Clear Cache…). Une liste importante d’extensions, et pourtant je trie ces extensions régulièrement pour en supprimer certaines.

Source : DebugBear

Parmi les extensions populaires, on retrouve beaucoup d’extensions dédiées à la confidentialité des données ainsi que des bloqueurs de pub. Ghostery, une des extensions les plus populaires, charge 160 Ko de JavaScript et ajoute 120 ms de CPU Time par exemple. Les bloqueurs de pub peuvent accélérer le chargement d’une page web, en bloquant des scripts de publicité, néanmoins ils occupent beaucoup de place dans la mémoire vive utilisée par le navigateur. Cela est principalement dû au stockage des listes de domaines bloqués.

Source : DebugBear

D’après les tests, le bloqueur DDG Privacy Essentials semble être le plus performant, car il arrive à réduire le nombre de requêtes de 95 % et le poids de téléchargement de 80 %.

Conclusion : faites le tri dans vos extensions

Cette étude est intéressante, car elle permet de comprendre que l’utilisation d’extensions sur un navigateur web n’est pas anecdotique : ces extensions consomment beaucoup de données, de la mémoire vive et elles peuvent ralentir le chargement de chaque page web. Si vous utilisez un ordinateur portable, elles peuvent également diminuer son autonomie. Faites donc un tri de vos extensions, déterminez celles qui sont vraiment utiles et celles que vous n’utilisez plus.

Enfin, cette étude met également en perspective les conséquences de l’arrivée des extensions sur nos smartphones qui pourraient réduire leur autonomie en cas d’abus.

[ad_2]

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Leave a Reply