News

Des employés de Twitter visés par de nouvelles accusations d’espionnage

Publié par torrent9officiel


Il y a quelques jours, un rapport de l’agence Bloomberg affirmait que certains employés de Twitter se laissaient aller à des pratiques loin d’être ethniques. Et pour cause, ils espionneraient les comptes de plusieurs célébrités depuis des années avec des outils dont les objectifs initiaux ont été détournés pour cet usage. Toutefois, les personnalités publiques ne seraient pas les seules concernées par les indiscrétions de certains membres du groupe américain —loin de là.

Fraude électronique, blanchiment d’argent et autres

Mardi, ce sont deux anciens employés de Twitter ainsi qu’une autre personne qui étaient visés par des accusations d’espionnage. Ceux-ci auraient profité de leur position pour accéder à des informations personnelles, qu’il s’agisse de numéros de téléphone, d’appareils utilisés ou encore de récapitulatifs portant sur les informations du navigateur et des actions effectuées sur Twitter.

Les États-Unis affirment que les trois personnes se sont livrées à des pratiques d’espionnage pour le compte de l’Arabie Saoudite. Les deux ex-employés de Twitter, Abouammo et Ali Alzabarah auraient eu accès à des informations concernant des comptes qui critiquaient le gouvernement saoudien, que ce soit ceux de personnalités ou de journalistes. Des organisations publiques auraient aussi été concernées.

Abouammo était en charge des partenariats médias sur Twitter tandis qu’Ali Alzabarah était ingénieur en fiabilité de site pour la société. C’est le troisième homme concerné par la plainte qui aurait recruté ces deux employés du groupe américain.

Les deux hommes auraient ensuite partagé ces informations avec des responsables du pays entre novembre 2014 et mai 2015. Ils auraient été rémunérés avec des paiements en espèce et des cadeaux dont la nature n’a pas été spécifiée par les USA.

Plutôt que deux infractions, les charges visant les accusés sont passées à sept. Celles-ci englobent désormais le blanchiment d’argent, la fraude électronique, la complicité, l’altération ou la falsification de dossier dans le cadre d’enquêtes fédérales ou encore conspiration en vue de commettre une fraude électronique. Toutefois, des procureurs américains ont recommandé l’abandon des deux charges précédentes portées contre Abouammo et Ali Alzabarah.

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Leave a Reply