actualités

Google n’en a pas fini avec Soli et souhaite ouvrir son radar aux développeurs

Publié par torrent9officiel


Alors que le Pixel 4 ne rencontre pas le succès escompté et que Google laisserait probablement tomber son intrigant radar Soli sur ses prochains smartphones, dont le Pixel 4a, voilà que le groupe lance l’application Soli Sandbox. Un moyen pour Google de laisser les développeurs bûcher sur cet outil d’avenir… mais pour l’heure dispensable.


Le Pixel 4 est le premier smartphone à embarquer les capteurs nécessaires à la technologie Soli, au-dessus de son écran

Intégré pour la première fois aux Google Pixel 4 et 4 XL, lancés l’automne dernier, la technologie Soli permet une reconnaissance très fine des gestes de l’utilisateur grâce à un système élaboré de capteurs de profondeur et de mouvements. Pour l’heure peu (et mal ?) exploitée, Soli pourrait fort disparaître des prochains smartphones de Google. Les Pixel 4a (dont le lancement se fait toujours attendre) et Pixel 5 en seraient ainsi dépourvus, mais Google ne semble pas avoir tiré sa dernière cartouche pour promouvoir cette technologie en développement depuis 2014.

Soli : les premiers pas d’une technologie d’avenir ?

Comme nous l’indiquions au travers d’un article dédié, Soli n’est sous sa forme actuelle qu’une première étape pour Google. Une mise en bouche technologique qui permettrait à la firme de tâter le terrain avant un déploiement plus consistent, notamment sur des appareils capables d’en tirer pleinement parti. Sans vraiment s’en cacher, Google aurait ainsi en tête de lancer à terme Soli sur ses produits domestiques, ses appareils de domotique et potentiellement sur de futurs wearables.

Une stratégie qu’Apple paraît également vouloir expérimenter au travers du capteur LIDAR, similaire à Soli d’un point de vue technique, intégré à son récent iPad Pro 2020 et attendu sur l’iPhone 12, à la rentrée. Après avoir été dûment testé sur des produits grand public, ce dernier pourrait s’avérer très utile sur les futures Apple Glass, les lunettes d’AR en chantier chez Apple.

Ici le concept premier de Soli, en action

Ouvrir Soli… et faire du Pixel 4 un terrain de jeu pour les développeurs

En attendant, chez Google, l’ouverture de Soli à des expériences technologiques semble être à l’ordre du jour, avec le lancement d’une nouvelle application : Soli Sandbox. Cette dernière vise à offrir Soli aux développeurs pour leur permettre de tester de nouvelles fonctionnalités basées sur sa reconnaissance des mouvements. Une première étape, comme le souligne 9to5Google, pour démocratiser la technologie tout en faisant du Pixel 4 « une sorte de dispositif de développement de masse pour Soli ».

Disponible dès à présent en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Australie, à Singapour et à Taïwan, Soli Sandbox pourrait bien être aux prémisses d’un plan ambitieux pour Google et Soli, dont on n’a vraisemblablement pas fini d’entendre parler… malgré des débuts timides sur smartphone.



Source link

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Leave a Reply