News

La fintech October dévoile un PGE “instantané” pour les entreprises

Publié par torrent9officiel

[ad_1]

October, la fintech spécialisée dans le crédit pour les PME, vient de lancer « Instant Project », un nouveau programme d’octrois de Prêts Garanti par l’Etat (PGE) pour des besoins de financement compris entre 30 000 et 250 000 euros. Il s’agit d’une toute nouvelle offre sur laquelle October a mis en avant son travail sur ses algorithmes de décision, qui selon la fintech permettent désormais d’obtenir une réponse de prêt « instantanée ».

Dans le contexte actuel, October évolue presque en solitaire. Mais son marché profite pour le moment d’un défaut chez les néo-banques pour les pros, qui ne possèdent pas de licence d’établissement de crédit et qui se retrouvent dans l’embarras avec leurs clients qui ont choisi de leur faire confiance et de souscrire à leur offre en tant que banque principale (et unique).

Avec sa nouvelle offre, la fintech française lancée par Olivier Goy en 2015 permettra donc de venir en aide aux PME dans le besoin suite à l’épidémie de coronavirus. L’un de ses concurrents les plus proches s’appelle Mansa, mais ce dernier évolue dans une tout autre logique. La fintech, cofondée par Ali Rami, vise davantage les autoentrepreneurs, et cherche à travailler de pair avec les banques. Elle opère actuellement avec Shine, une très bonne pioche.

Square prépare l’arrivée d’un Cash App européen

[wp-rss-aggregator sources="6291"]

Des acteurs du crédit avec une stratégie différente

Le nouveau programme d’October est avant tout une évolution de l’offre de la fintech pour les entreprises. En effet, l’entreprise française – qui déploie son programme en Italie également – n’est pas novice face au PGE. Après avoir souffert que les banques proposent ces prêts aux taux bien plus avantageux, elle a rejoint les acteurs à travailler de pair avec l’Etat et Bpifrance.

Néamoins, October ne suit pas la même stratégie que ses concurrents. La plateforme n’apporte pas uniquement la technologie, comme c’est le cas de Younited Credit avec les banques et de Mansa avec ses partenariats. October se repose sur ses 20 % de montants prêtés par les particuliers. Aux côtés des 80 % de prêteurs institutionnels, October cherche aussi à rassembler des investisseurs, et cherche notamment à préparer la suite.

Comme l’indiquait une étude de Station F au début du mois de juin, 78 % des startups dans le monde prévoient d’embaucher de nouveaux employés avant la fin de l’année. La crise aura certainement de lourdes conséquences et c’est pourquoi les acteurs du crédit se bousculent aujourd’hui, mais la suite sera tout aussi stratégique pour October. Les investissements pourraient être nombreux, et les demandes de crédit continueront. D’ailleurs, les 300 milliards d’euros déverrouillé par le Gouvernement à cet effet seront octroyés jusqu’à la fin de l’année.

[ad_2]

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Leave a Reply