actualités

la vidéo a son nouvel appareil de référence

Publié par torrent9officiel

[ad_1]

Cinq ans après son dernier boîtier A7S, Sony vient de présenter son nouvel appareil hybride à destination des vidéastes, le Sony Alpha 7S III. Pour l’occasion, le constructeur a mis les petits plats dans les grands.


Le Sony A7S III

Le Sony A7S III // source : Sony Sony

Ce mardi, Sony a annoncé, comme prévu, son nouveau boîtier hybride full frame, l’Alpha 7S III. Il fait logiquement suite à l’Alpha 7S II présenté il y a cinq ans déjà. Et pour l’occasion, le constructeur japonais a décidé de revoir intégralement sa copie.

Il faut dire que, si les gammes Sony Alpha 7 et Alpha 7R du constructeur ont connu quelques révisions ces dernières années, la gamme Alpha 7S, qui est avant tout orientée vers la vidéo et les performances en basse lumière, avait bien besoin d’un petit ravalement de façade. Comme à l’accoutumée, on va retrouver sur ce nouveau boîtier un capteur full frame, permettant de capturer des images et des séquences plus lumineuses. Du côté de la définition, Sony ne change pas non plus la formule, puisque l’appareil embarque un capteur de 12,1 mégapixels. Il s’agit cette fois d’un capteur rétroéclairé, épaulé par un processeur Bionz XR, censé être huit fois plus rapide que celui de l’Alpha 7S II.

Stabilisation optique et numérique, et autofocus hybride

Toujours concernant le capteur, ce ne sont rien de moins que 759 points de détection de phase et 425 points de contraste qui ont été intégrés pour l’autofocus, de quoi proposer une mise au point automatique qui couvre 92 % de la surface du capteur. On retrouve également un mode d’autofocus avec suivi des yeux. Notons également que le boîtier est stabilisé au niveau du capteur sur cinq axes et qu’il profite en outre d’une stabilisation numérique baptisée « active mode ».

Mais c’est surtout sur les séquences en basse lumière que le Sony Alpha 7S III est censé se distinguer. Il faut dire que le boîtier est capable d’enregistrer des séquences avec une sensibilité allant de 40 ISO pour les scènes les plus lumineuses à 409 600 ISO pour les plus sombres. Par ailleurs, afin de préserver une bonne plage dynamique, Sony annonce « plus de 15 stops » en basse sensibilité lorsque l’utilisateur tourne une séquence vidéo avec le profil S-Log 3.

Des séquences vidéo en 4K à 120 images par seconde

Toujours concernant la qualité vidéo, puisque c’est là le cœur de ce boîtier à destination des vidéastes amateurs, semi-professionnels et professionnels, le Sony Alpha 7S III peut enregistrer des séquences en 4K en 120 p, avec un crop factor de 1,1, ou en Full HD en 240 p. Dans les deux cas, c’est l’ensemble du capteur qui va être utilisé, sans pixel binning, indique Sony. Par ailleurs, en 4K, le Sony A7 S III peut enregistrer des séquences jusqu’en 10 bits avec un sous-échantillonnage en 4:2:2. Pour ce faire, le boîtier fait appel à deux nouveaux codecs, le XAVC-S I et le XAVC HS, basé sur le H.265. Du côté de l’audio, le Sony A7S III permet d’enregistrer jusqu’à 4 canaux en 24 bits simultanément.


L'écran pivotant du Sony A7S III

Sony profite également du lancement de son Alpha 7S III pour revoir en profondeur les menus de son boîtier. La firme a, en effet, modifié l’interface logicielle de l’Alpha 7S III avec sept nouveaux menus, et davantage de sous-menus, accessibles avec le tactiles et bien plus simples à appréhender. Interrogé quant à savoir si les précédents appareils Sony Alpha, comme l’A7R IV, pourraient profiter de cette refonte, le constructeur nous a indiqué que c’était fort peu probable en raison des contraintes techniques.

Concernant l’ergonomie, le Sony A7S III est doté d’un écran complètement articulé, permettant de se retourner à 180 degrés, pratique pour les vlogueurs par exemple. Le boîtier est également tropicalisé avec une meilleure résistance contre l’humidité et la poussière.

Un appareil photo également pensé pour les photographes

Si le Sony A7S III est clairement orienté vers la vidéo, la firme japonaise n’en oublie pas pour autant les photographes. L’appareil est également doté d’un viseur Oled avec 9,44 millions de points et un taux de rafraîchissement à 120 Hz. En photo, il est capable de prendre des clichés avec une sensibilité allant de 80 à 102 400 ISO (40 à 409 600 en étendu) avec 14 stops de plage dynamique en mode RAW. Le mode rafale permet quant à lui de prendre jusqu’à 1000 clichés en RAW, à une cadence de 10 images par seconde avec suivi d’autofocus.

Concernant l’autonomie, Sony prévoit au moins 95 minutes de vidéo et 600 clichés avant de venir à bout de la batterie, soit une amélioration de 60 % par rapport au Sony Alpha 7S II. Pour la recharge, le boîtier est doté d’un port USB-C compatible USB Power Delivery, censé permettre une charge trois à quatre fois plus rapide que les modèles actuels.

Enfin, concernant les supports d’enregistrement, Sony assure que la plupart des modes vidéo sont compatibles avec des cartes SDXC V60 ou V90. L’appareil est par ailleurs doté d’un double emplacement pour carte SIM UHS-II, UHS-I ou CFexpress type A, dont le premier modèle sera lancé en septembre. Ce support, plus petit que les cartes SD, permettra une vitesse en lecture jusqu’à 800 Mo/s et en écriture jusqu’à 700 Mo/s. Une sortie HDMI 2.1 est également présente pour la vidéo, afin d’utiliser un enregistreur externe pour exporter des séquences en 4K 60 p HDR 16 bits.

Prix et disponibilité

Le Sony A7S III sera disponible dans le courant du mois de septembre. Le boîtier sera lancé sans objectif au prix de 4 200 euros.

[ad_2]

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Leave a Reply