News

Twitter va bloquer les liens qui font la promotion de contenus haineux et violents

Publié par torrent9officiel

[ad_1]

Durant la pandémie de coronavirus, Twitter a mis en place un bon nombre de nouvelles mesures. Il a d’abord annoncé une modification de sa politique avant de durcir celle-ci pour éviter que les fausses informations liées à la pandémie ne se propagent plus largement. Pour ce faire, il tente par exemple de lutter contre les théories du complot, dont celle qui relie le virus et la 5G.

Dans un autre registre, le réseau social s’attaque aux contenus haineux. Depuis des années, Twitter la réputation d’être une plateforme sur laquelle beaucoup d’utilisateurs se font harceler. Malgré des mesures régulières, cette dernière a encore du mal à se séparer de cette image qui lui colle à la peau.

Twitter veut se débarrasser de sa (mauvaise ?) réputation

Twitter a pris la décision de bloquer les liens qui renvoient vers des contenus haineux et discriminatoires. Jusqu’ici, le service bloquait les messages de ce genre, mais pas les liens, si bien que les utilisateurs pouvaient très bien contourner la modération en renvoyant vers d’autres sites web.

Désormais, Twitter pourra afficher un avertissement lors du clic d’un utilisateur sur un lien ou empêcher directement son auteur de partager un lien. Les comptes à l’origine de ces derniers pourraient aussi être suspendus.

Cela concerne les contenus qui « encourage la violence contre, menace ou harcèle d’autres personnes sur la base de la race, de l’ethnie, de l’origine nationale, de la caste, de l’orientation sexuelle, du sexe, de l’identité de genre, de l’affiliation religieuse, de l’âge, du handicap ou d’une maladie grave ». Les liens malveillants, liés au terrorisme ou aux activités illégales étaient déjà concernés par cette même règle de modération.

Dans une déclaration à ce sujet, la plateforme indique : « Notre objectif est de bloquer les liens d’une manière qui soit cohérente avec la manière dont nous supprimons les tweets qui violent nos règles ».

Cette nouvelle fonctionnalité entrera en vigueur sur Twitter dès le 30 juillet.

Cette mise à jour intervient alors que Twitter semble s’attaquer plus fermement aux discours de haine qui circulent sur sa plateforme, dans un contexte où de nombreuses manifestations sociales ont eu un fort écho sur le service américain. Celui-ci s’est également attaqué directement à Donald Trump alors que le président semblait bénéficier d’une immunité sur le réseau depuis plusieurs années.



[ad_2]

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Leave a Reply