News

Withings lève 53 M€ et veut faire sa place dans le parcours de soins

Publié par torrent9officiel

[ad_1]

Le 13 mars dernier, les quelque 200 salariés de la pépite française Withings se voyaient contraints de redéfinir leur organisation depuis chez eux face à la crise sanitaire et la mise en confinement. « Nous avons fait le choix de ne pas recourir au chômage partiel car cela aurait pu déstabiliser notre organisation », déclarait son PDG Mathieu Letombe il y a quatre mois, dans une interview au JDD.

Cet épisode, qui aura fait du dégât dans le monde professionnel, aura été bénéfique pour Withings. La santé connectée, un marché sur lequel elle s’est positionnée depuis la sortie de sa balance connectée en 2009, est en plein boom. Cette semaine, Withings a annoncé qu’elle venait de boucler une nouvelle campagne de financement, de l’ordre de 53 millions d’euros. Une nouvelle étape pour la boîte, qui s’est félicitée dans un communiqué de son parcours.

Renforcer « MED PRO », sa branche B2B

Depuis la crise sanitaire, l’accélération des tendances s’est bien faite constater – notamment dans le monde des healthtech où une levée de fonds record a été enregistrée au premier trimestre 2020 – et Withing souhaite en tirer de nouveaux objectifs.

Avec ses nouveaux investisseurs, Gilde Healthcare, Idinvest Partners, Bpifrance, BNP Paribas Développement, Oddo BHF et Adélie Capital, Withings annonce prendre en compte l’enjeu et la place de la médecine connectée ces prochaines années, et le besoin d’équipements qui en découlera.

Les 53 millions d’euros d’argent frais serviront notamment à poursuivre le développement de son entité « MED PRO », qui depuis 2019 a fait bouleverser Withings de son activité B2C vers des clients professionnels.

« Cette levée de fonds permettra le développement d’une nouvelle génération de dispositifs connectés qui suivront des biomarqueurs inédits, et d’améliorer les solutions de suivi au service des professionnels de santé et chercheurs », déclarait Withings.

Le communiqué de la startup mentionne que 100 nouveaux salariés seront recrutés d’ici la fin de l’année, faisant passer l’effectif de 200 à 300 employés. Il est précisé que les recrutements se feront à la fois en France et aux États-Unis.

« Devenir l’intermédiaire patients / professionnels »

Pour le lancement de ses produits, Withings a l’habitude de choisir la tribune offerte par le CES de Las Vegas, qui se tient chaque année au début du mois de janvier. En 2020, ce fut l’occasion pour la marque de présenter une nouvelle fonctionnalité pour la prévention d’un phénomène loin d’être rare chez les ronfleurs : l’apnée du sommeil.

Pour l’instant, le comité d’organisation du salon a réitéré que l’édition 2021 allait bien avoir lieu (et de manière physique), mais il est encore trop tôt pour savoir ce que réserve Withings.

La société française a tout de même souhaité se montrer explicite en indiquant qu’à l’avenir, son prochain objectif sera bel et bien tourné vers les professionnels. « Withings ambitionne de devenir l’intermédiaire patients/professionnels » annonçait la marque.

À Las Vegas, plus tôt cette année, la pépite française s’était encore fait remarquer mais avait également attiré avec elle d’autres startups françaises du secteur de l’e-santé. La French Tech et Bpifrance avait par exemple sélectionné 35 jeunes pousses du domaine pour faire parler d’elle outre-Atlantique.

Nous pouvions noter la présence de Moon, spécialisée dans la télésurveillance du diabète, l’application MyEndoApp pour le dépistage de l’endométriose, ou encore le fauteuil médical connecté d’Hygia.

[ad_2]

A propos du rédacteur

torrent9officiel

Laissez un commentaire sur doingbuzz